Un concert presque inaugural à l’église

Ce samedi 4 juin la classe d’orgue de l’école intercommunale de musique de la CCHF a donné un concert à l’église Saint-Gilles. Ils étaient huit élèves pour jouer un répertoire allant du 17ème au 20ème siècle, de Jean-Sébastien Bach à Olivier Messiant, sous la direction de leur professeur François Lombard.

«En fin de concert j’interpréterai la Prière à Notre-Dame ainsi que la Toccata de Léon Boëllman, deux pièces qui figuraient au programme du  concert d’inauguration après restauration le 18 novembre 1928, un pur hasard», constatait François Lombard. Jamais sans doute depuis cette date un tel répertoire n’avait été donné à l’orgue de Watten. Presque une nouvelle inauguration en cette soirée.

«Je ne savais pas que nous avions un orgue qui pouvait jouer de tels morceaux», témoigne Marie-Paule, une paroissienne de Watten. Quant aux organistes, tous ont joué avec grand plaisir: «Nous étions venus en nous demandant quel instrument nous allions trouver, et nous avons été agréablement surpris par les tonalités qu’il peut produire», indiquaient Hervé Vandycke et Nicolas Callens, venus de Godewaersvelde et de Bray-Dunes. Certains ont même souhaité revenir en jouer. Il faut dire que l’orgue vient de subir une cure de jouvence qui lui a redonné ses belles sonorités.

Parmi les auditeurs le jeune Pierrick, 7 ans, qui apprend le solfège à l’école de musique. Il avait très envie de voir comment fonctionnait un orgue, et c’est François Lombard qui lui a fait découvrir l’instrument et donné sa première leçon. Un vocation d’organiste est peut-être née!

L’orgue de Watten:

  • L’orgue de l’église Saint-Gilles de Watten a été construit sur la tribune en 1863-1864 par la maison Merklin-Schütze établie en Belgique.
  • En 1928 l’orgue est reconstruit  par Joseph et Pierre Loncke, facteurs d’orgue à Essen en Belgique. Le 18 novembre 1928 un concert inaugural est donné par Maurice Linglin, organiste de la cathédrale de Saint Omer.
  • Divers travaux d’entretien sont ensuite réalisés notamment en 1971 et 1979.
  • En 1998 le facteur d’orgues Antoine Pascal de Lille réalise le relevage de l’instrument et remet en service le réservoir d’air.
  • En 2021  le même facteur d’orgues remplace le moteur pour redonner de la puissance à l’instrument et en 2022 il remplace de nombreuses membranes et réaccorde l’instrument.