Un nouveau souffle pour l’orgue de l’église Saint-Gilles

L’orgue de l’église Saint Gilles, reconstruit en 1928, commençait à s’essouffler. Les derniers travaux sur le réservoir d’air remontaient à plus de 40 ans. Et le dernier gros entretien à une dizaine d’années.

La commune a fait appel au facteur d’orgues Antoine Pascal de Saint-André pour redonner du tonus à l’instrument.  A la fin de l’été dernier il délivrait son verdict, «le réservoir primaire met 41 secondes pour se remplir alors que dans les 10 secondes il devrait être plein, ce qui fait que quand l’organiste n’utilise que seulement quelques jeux, le résevoir s’effondre déstabilisant tout accord».

Le nouveau ventilateur a été fabriqué en Allemagne et est arrivé 3 mois plus tard, il vient d’être remonté. Le nouveau ventilateur qui débite 14m3 par heure, plus silencieux, fait monter la pression en 12 secondes, après réglages et mise au point, changement et nettoyage de plusieurs pièces, l’orgue est à nouveau opérationnel. La réparation d’un coût de 4155€ a été entièrement prise en charge par la commune.