Watten

Une bouffée de dépaysement entre Flandre et Artois

Hommage à un patriote des Flandres: inauguration de la salle Jean-Pierre Decool

Jamais la commune n’avait accueilli un si grand nombre d’élus, plusieurs dizaines de maires venus pour quelques uns du sud du département, une demi douzaine de parlementaires du nord et du Pas de Calais, de nombreux conseillers départementaux et régionaux, d’anciens élus, tous réunis pour l’inauguration de la salle Jean-Pierre Decool ce  samedi 27 mai après-midi.

Après l’aubade de l’orchestre d’Harmonie de Watten, ce fut le dévoilement de la plaque et la coupure du ruban par les petits-enfants du sénateur, puis la visite de cette salle rénovée selon l’architecte Guy Tavart «dans le style voulu par celui qui l’a construite en 1863».

Il se sera écoulé 20 ans depuis l’acquisition de la salle et des ses abords pour voir complètement transformée cette entrée de ville. Cet ancien cinéma est désormais une salle communale de qualité, et en ce jour de proclamation du palmarès du festival de Cannes, c’est une palme d’or de la reconnaissance que toute l’assistance à décerné à celui dont il porte désormais le nom.

Daniel Deschodt, maire de Watten, a rappelé les 40 ans de présence et d’action de Jean-Pierre Decool comme élu local et comme parlementaire. Huit orateurs se sont succédés à la tribune parmi lesquels le président du département Christian Poiret ou Paul Christophe, député, qui ont salué l’engagement de celui qui est encore sénateur pour quelques mois. Les remerciements émus de Jean-Pierre Decool conclus par de longs applaudissements allèrent à toute l’assistance, à la ville de Watten et à son épouse fidèle collaboratrice.  

La conclusion revint au sous préfet de Dunkerque François-Xavier Bieuville qui a salué «ce patriote des Flandres qui incarne la République»; et assuré au sénateur Decool que «l’avenir c’est encore ce que nous allons faire ensemble».  

A propos de la salle Jean-Pierre Decool:

Mise à jour le: