6 septembre 1944 il y a 75 ans la Libération de Watten

Dans la matinée du 6 septembre 1944, un détachement de voitures de reconnaissance de l’armée canadienne du régiment de Maisonneuve arriva vers 12h jusque l’Aa, qui ne fut pas franchie. Ce fut le premier contact de la population de Watten avec ses libérateurs au carrefour de la rue de la Gare. Les membres des FFI s’efforcèrent de reconstruire une partie du pont de Watten, que les allemands avaient fait sauter pour protéger leur retraite.


Devant le monument aux morts à l’issue du défilé du dimanche 10 septembre 1944.

Télécharger:

Watten la Libération du 6 septembre 1944

En fin d’après-midi du 6 septembre, une jeep put entrer dans Watten. Elle était précédée d’un officier canadien, lieutenant du Canadia Provost Corps chargé d’assurer la liaison avec les autorités françaises en place. Après avoir salué les religieuses de l’hospice, il se dirigea vers la Grand Place et la rue de Dunkerque et passa la nuit à la brasserie Semette où il logea une semaine.

Dans la nuit du 6 au 7 septembre un petit détachement de canadiens francophones du régiment de Maisonneuve logea au garage Marmin à Watten. Les convois canadiens ne purent passer dans Watten que le 14 septembre après-midi après le lancement de pont sur le canal. Le dimanche 10 septembre 1944 à 11h00, une messe solennelle fut célébrée à l’église de Watten suivie d’un Te Deum et à 12h d’un défilé vers le monument aux morts.

Sources : témoignage et photos de M. Marcel Delaplace, Bulletin des Amis du Vieux Watten n° 28


Camion canadien passant place de Watten


Insigne du Canadian Provost Corps


6 septembre 1944 vers 18h le lieutenant canadien du Canadian Provost Corps vient de rentrer dans Watten et pose en compagnie de wattenais

Partager sur:

Facebook Twitter Pinterest Linkedin
Envoyer par email Lien direct Imprimer Imprimer

Mise à jour le:
5 septembre 2019