Résumé climatologique de l’année à Watten, par Alain Plumart

Année 2021: pas de canicule, mais des pluies surabondantes! Après une série d’années particulièrement chaudes (depuis 2014), la dernière (2020) ayant battu tous les records en moyenne annuelle des maxima et en moyenne générale, on aurait pu s’attendre au pire en 2021, alors qu’un record de chaleur précoce (26°) était déjà établi fin mars! Il n’en a rien été puisque, côté températures, l’année écoulée constitue un vrai «coup de frein» par rapport à 2020, avec 1 degré de baisse sur la moyenne annuelle!

En cause la fréquence des situations perturbées, donnant des pluies souvent abondantes, même pendant les mois d’été: juin, juillet et août ont reçu chacun plus de 100 mm d’eau à Watten, et la hauteur d’eau totale annuelle: 1038 mm, est proche du record absolu datant de 2012  (1070 mm). A noter que c’est seulement la 2ème fois, depuis le début des relevés pluviométriques (1971), que les 1000 mm annuels sont franchis.


Résumé des données climatiques:

Moyenne des températures minimales (Tn):6,96°C
Température minimale absolue:-7,6° (11/02)
Moyenne des températures maximales (Tx):16,01°C
Température maximale absolue:31,8° (02/06)
Température moyenne annuelle (Tn + Tx)/2:11,48°C
Hauteur totale des précipitations:1037,8 mm (proche record)
Moyenne sur la période 1981 – 2010:795 mm
Moyenne sur la période 1991 – 2021:830 mm
Nombre jours avec précipitations ≥ 0,1 mm:199
Hauteur d’eau maximale sur 24 heures:43,9 mm (27/11 inondations)

C’est donc bien la pluie qui était la «vedette» en 2021; on a observé à Watten 5 mois avec une hauteur d’eau supérieure à 100 mm: janvier (157 mm), juin, juillet, août, et novembre (186 mm), avec parfois des quantités journalières impressionnantes à l’origine d’inondations locales quelquefois importantes, comme ce fut le cas le 18 juin à St-Omer (violent orage), le 4 août à Watten (gros orage peu mobile, très localisé), puis les 4, 27 et 28 novembre en Flandre intérieure et dans l’Audomarois (pluies soutenues de longue durée).  L’année 2021 se termine à Watten avec un excédent notable de précipitations (+30,5% par rapport à la période 1981‒2010, +25% si l’on se réfère à 1991‒2020). Dans le détail,  nous avons tout de même connu 5 mois avec des pluies déficitaires:  février, mars, avril, mai  (40 à 90% de la normale),  et septembre (30%),  entre deux périodes diluviennes; les 7 mois restants sont largement excédentaires, les écarts allant de 10% (octobre) à plus de 2 fois la normale en janvier (record pour ce mois),  juin et novembre.

Le nombre de jours avec pluie mesurable (199), un peu supérieur à la normale, n’est pas tellement plus élevé que les années précédentes (197 en 2020), ce qui traduit bien une nette augmentation de l’intensité des précipitations. C’est en avril que l’on compte le moins de jours pluvieux (8 j.), et en janvier que l’on en dénombre le plus (26 j.).

Les températures, quant à elles, après deux étés torrides, ne se sont pas distinguées en 2021 par des valeurs extraordinaires: il n’y a pas eu de canicule ni de longues vagues de chaleur estivale cette année, le nombre de jours de forte chaleur étant même en nette diminution! Si on considère les températures moyennes mois par mois, on remarque tout de même quelques bizarreries: un mois d’avril très frais (voire froid), avec autant de jours de gelée qu’en janvier,  puis une fin de printemps (juin) et une fin d’été bien chaudes (septembre), alors que les mois de plein été ont été des plus maussades: ainsi, on ne relève aucun jour de forte chaleur en août, alors qu’on en comptait 10 en 2020!

En données chiffrées, concernant les températures moyennes, il a été enregistré, pour 2021,  4 mois plus frais que la normale:  janvier, avril, mai et août (!), avec des écarts de –0,2° à  −2,1° (avril), les 8 autres mois présentant des excédents allant en général de 0,4° à 2°, mais qui atteignent +2,3° en juin et +2,5° en septembre.


Quelques données chiffrées supplémentaires

Il a été relevé, en 2021, au poste climatologique de Watten:

42 JOURS DE CHALEUR  (T. maxi ≥ 25°):

c’est nettement moins qu’au cours des 3 années précédentes  (54 jours en 2020),  mais encore bien au-dessus  de la « normale » régionale  (30 jours). Le nombre de jours de forte chaleur  (maxi  ≥ 30°)  est lui aussi en forte baisse :  8 jours cette année, contre 18 l’année précédente !  La répartition mensuelle des jours de chaleur est la suivante : 2 jours en mars (une nouveauté !),  aucun en avril,  2 j. en mai, 12 j. en juin,  8 j. en juillet,  6 j. en août, et 12 j. en septembre ; dernier jour chaud : le 25/09.  Les jours de forte chaleur sont au nombre de 3 en juin, 3 en juillet, et 2 en septembre, mais aucun en août, ce qui est exceptionnel.  (voir ci-dessus).

47 jours de gelée sous abri  (T. mini ≤ 0°)

c’est beaucoup plus  que l’année dernière (26 j.), et assez proche de la normale régionale (45 j.).  La répartition de ces jours de gelée, assez singulière, est la suivante :  11 j. en janvier,  9 j. en février,  9 j. en mars, 11 j. en avril, 1 j. en mai,  2 j. en novembre,  4 j. en décembre ; dernière gelée de printemps : le 1er mai. Le nombre de jours de forte gelée (mini  ≤ − 5°) est de  7  :  5 j. en février,  1 j. en mars,  1 j. en décembre.

8 jours avec chute de neige (ou pluie et neige):

2 j. en janvier, 3 j. en février, 1 j. en avril, et 2 j. fin novembre, lors du 2ème épisode de pluies intenses. Ces chutes de neige, en général peu abondantes, ont rarement tenu au sol, sauf le 16 janvier, où l’on a mesuré une couche de 3 cm, qui a disparu au bout de quelques heures…

11 jours avec orage ou tonnerre

y compris  les orages à distance (plus de 3 km); ces orages, assez éparpillés, sont observés surtout de mai à septembre (4 j. dans le seul mois de juin), ainsi que fin novembre. Généralement modérés pour ce qui est des phénomènes électriques, ces orages sont parfois accompagnés d’averses torrentielles; tel fut le cas le 18 juin à St-Omer (hauteur d’eau inconnue, à Watten: 31 mm), et surtout le 4 août à Watten (centre ville) où l’on a relevé 40 mm en moins d’une heure, sous un gros orage quasi stationnaire!

Ce sont d’ailleurs les fortes pluies, orageuses on non, qui constituent l’essentiel des intempéries en 2021.  Le nombre de jours avec hauteur d’eau  ≥10 mm atteint 34,  ce qui est sans doute un record. Parmi ces jours très arrosés, on en compte pas moins de 12 ayant reçu plus de 20mm,  dont 2 qui dépassent 30mm (les 18 et 21 juin), et  3 qui dépassent 40mm (les 4 août,  4 et 27 novembre).

Les vents forts ont été assez peu fréquents, surtout en saison estivale.  La force de la tempête (vent >90km/h), mesurée dans les stations météo voisines (il n’y a pas d’anémomètre à Watten!) a été enregistrée chez nous, dans l’année, au cours de 8 journées:  1 j. en janvier, 2 j. en mars, 2 j. en mai (rare!), 1 j. en octobre,  2 j. en décembre.  Quant aux vents les plus violents qui soient, ceux de la tornade, il n’en a pas été signalé dans la région cette année.

Par Alain Plumart,
Watten, le 24 janvier 2022