Le Circuit de l’Ange Gardien (Watten-Millam-Wulverdhinghe)

Le circuit de l’Ange Gardien, entre Watten, Millam et Wulverdinghe, est un circuit de randonnée pédestre à la découverte de la nature et de l’histoire des environs des trois communes.

Longueur: départ rue de l’Eglise, 6 ou 16 km
Coordonnées: 2° 12’ 47″ E / 50° 49’ 57″ N
Durée: environ 1h30 ou 3h00

Informations pratiques


Contact: bureau d’information touristique de Watten
Tél.: 03.21.88.27.78

Sens libre, jonction avec le Sentier de la Montagne au niveau de l’église et de la mairie, avec le Sentier historique «Sur les traces du passé» à l’Office de Tourisme, et avec le GR128 à Millam.

1 L’église Saint-Gilles

Rue du Cimetière – Rue de l’Eglise. Au départ de la mairie, on pourra auparavant visiter l’église Saint-Gilles. Sa tour donjon datant du XVe siècle est classée. A l’intérieur les vitraux du chœur sont inscrits aux monuments historiques. Certains éléments du mobilier proviennent de l’ancienne abbaye située au sommet du mont. Dans le cimetière, remarquez le calvaire situé le long de l’église. Descendre la rue du Cimetière, passer devant la mairie et la chapelle Saint-Antoine, et prendre la direction de Millam (par la rue de Millam)

2 La chapelle de la Rue du Bois

Prendre la rue du Bois, en direction du Bois Royal de Watten. Avant la montée dans le bois, se trouve la «petite chapelle de la rue du Bois», dédiée à Notre-Dame Consolatrice des Affligés, construite en 1875 et restaurée en 1985.

3 L’église Saint-Omer

Commence ensuite la montée dans le bois, où l’on aperçoit dans le lointain le littoral de la mer du Nord et les industries de la région dunkerquoise. Prendre la rue Hout et la rue de la Brasserie. A travers champs et pâturages on rejoint Millam, village situé à la limite de la Flandre maritime et de la Flandre intérieure. Au cœur des terres et des prairies verdoyantes, ’église Saint-Omer (monument historique) offre aux amateurs d’art religieux toute sa beauté et ses richesses qui font de ce monument du Ve siècle un magnifique édifice. Prendre la rue de Merckeghem en direction de l’école. Maisons du XVIIIe siècle au début de la rue. Une agréable promenade dans la nature par une route sinueuse conduit vers la chapelle de Sainte-Mildrède. Suivre le balisage «Autour de Sainte-Mildrède»

4 La chapelle Sainte-Mildrède

La chapelle Sainte-Mildrède (reconstruite en 1702), considérée comme l’une des plus belles du Westhoek, fut bâtie au pied de la crête de la colline de Merckeghem, près du ruisseau alimenté par une source aux vertus miraculeuses. L’existence de ce lieu de culte est dû au séjour de Mildrède, sainte anglaise qui vécut en ces lieux au VIIe siècle. Attention à la traversée de la RD46.

5 La Barrière Française

Le chemin escarpé offre de magnifiques points de vue vers la colline de Merckeghem et le littoral. En haut du chemin se trouve un très beau corps de ferme avec des signes de maçon sur le pignon. Le parcours se poursuit à travers champs vers Wulverdinghe et la Barrière Française, lieu ainsi appelé car il fut plusieurs fois, au cours des siècles passés, le point d’arrêt de différents envahisseurs.

6 L’église Saint-Martin

Rejoindre par la RD326 le village de Wulverdinghe, en passant le long de l’église Saint-Martin qui date en partie du XIIe siècle. Sa façade ornée d’arcatures aveugles atteste du style roman de cette partie de la construction (très rare dans la région). La route conduit au lieu dit le Berstacke pour le retour par la RD26. Dans une pâture à gauche de l’entrée du site naturel du Lac Bleu, se trouvent les restes d’une motte féodale (Hoeweel). Attention en empruntant la RD26: route très fréquentée par les voitures!

7 La tour de l’abbaye

Haut lieu pendant neuf siècles de l’histoire religieuse et militaire de la région, les ruines de la tour de l’abbaye Sainte-Marie du Mont de Watten (monument historique), fondée en 1072, attirent le regard. Le site de Watten fut occupé de tout temps. Il domine par son altitude (72m) la Flandre maritime et la région de Saint-Omer. Il fut l’objet de nombreux combats. Le fort de Watten connut des attaques anglaises, espagnoles, et françaises. Watten fut rattachée à la France en 1678, les fortifications et le monastère furent délaissés. La tour a été reconstruite au XVe siècle. Pensionnat et noviciat y furent notamment tenus par des Augustins et des Jésuites. Les bâtiments tombèrent en ruine après 1765. L’évêque de Saint-Omer les fit démolir à l’exception de la tour. Ce qui restait fut vendu à la Révolution. Emprunter le Sentier de la Montagne longeant le mur de l’abbaye, traverser la RD26 et suivre jusqu’au moulin.

8 Le moulin de la Montagne

Le moulin de la Montagne se dresse au sommet d’un promontoire sur un ancien bastion des fortifications. Sa construction remonte au XVIIIe siècle, l’emplacement d’un premier moulin en bois. Il a été restauré en 1987. De ce site exceptionnel, l’un des plus beaux paysages de la région s’étend vers Saint-Omer et le marais audomarois jusque Dunkerque. Descendre dans le bastion en contre-bas du moulin et suivre le Sentier de la Montagne (sentier en herbe à l’abri de la haie le long de la RD26).

9 La “Montagne de Watten”

Descendre le mont de Watten à l’abri de la route par le Sentier de la Montagne. La ville de Watten s’étend au pied de la colline et l’Aa coule dans la vallée formée entre le Mont de Watten et la forêt d’Eperlecques, hauteurs naturelles où s’arrêtait la mer autrefois. La descente par le Sentier de la Montagne, le long d’une haie à l’abri de la route, offre une vue étendue vers la Flandre maritime avant le retour au point de départ de la mairie.


Le circuit de randonnée pédestre «Le Circuit de l’Ange Gardien» allie découverte de la nature et histoire de Watten, Millam et Wulverdinghe. Une partie du tracé est commune au GR 128 (bandes blanches et rouges), au sentier «Autour de Sainte-Mildrède» et au «Sentier de la Montagne» de Watten