Le sentier historique “Sur les traces du passé” de Watten

Le sentier historique «Sur les traces du passé» vous fera découvrir le patrimoine urbain de Watten, petit ou grand, industriel ou fluvial, et l’histoire de la ville. A travers d’anciennes cartes postales et des panneaux explicatifs, plongez dans le riche passé de la commune. Sens libre, jonction avec le Sentier de la Montagne au niveau de l’église et de la mairie.

Longueur: départ à l’Office de Tourisme, boucle de 2,8 km
Coordonnées: 2°12’42″E / 50°49’59″N
Durée: Environ 1h30

Informations pratiques


Contact: bureau d’information touristique de Watten
Tél.: 03.21.88.27.78

1 Les Tuileries et la rue de la Gare

De 1912 à 1960, une grande industrie
Les bâtiments, bureaux, fours, séchoirs et zone de stockage s’étendaient sur près de un kilomètre le long de la rive droite de l’Aa en face de la rue de la Gare, vers Saint-Omer. L’argile était extraite de la carrière de la Montagne devenue aujourd’hui site naturel du Lac Bleu (visite libre).

Site de l’ancienne filature
C’est en 1852 qu’Adolphe Vandesmet installa ses premiers ateliers rue de l’Ermitage à Watten, dans le rang de maisons partant du coin de la rue de l’Eglise. En 1865, la filature fut transférée rue de la Gare pour être agrandie. La proximité de la voie ferrée ne fut pas étrangère à l’implantation de l’usine à cet endroit, qui était aussi approvisionnée directement par bateaux grâce à un quai situé le long de la voie ferrée. Les péniches y accédaient par la Bombe,
affluent de l’Aa et par la Reninghe

2 Les chantiers navals

Un savoir-faire ancestral
Vers 1900, les Chantiers de la Colme,
Hénon, Morette et Fortry étaient les
principaux chantiers de construction de péniches en bois. Les chantiers étaient situés le long de l’Aa, les ponts
surélevés sur le chemin de halage indiquent encore leurs emplacements. Le chantier Fortry, situé en face du panneau situé rue de Saint-Omer, a été le dernier en activité. Un autre chantier était situé le long de la Colme aujourd’hui déviée, au hameau de Wattendam, à côté des Tanneries.

3 Le pont sur l’Aa, la Grand Place et la rue de Dunkerque

Lien entre les deux rives
Après l’effondrement d’un pont datant de 1881, un double pont fixe en pierre fut construit en 1891. Il fut détruit en 1940, miné en 1944 puis reconstruit et remplacé en 1951 par le pont actuel.

Le cœur historique
La rue de Dunkerque, principal axe de la cité, a remplacé au XIXe siècle la rue de l’Ermitage comme itinéraire vers Saint-Omer. La place a toujours été au cœur de la ville, et la rue commerçante s’est développée le long du canal qui passait sous la place grâce à un aqueduc. Le nom de «Résidence de la Brasserie» a été donné au bâtiment supportant le panneau d’information en souvenir de la brasserie Pannier, l’une des brasseries de Watten qui fonctionnait autrefois à cet endroit.

4 Place du Rivage et place Leveaux

Sur les bords du fleuve
L’Aa passait devant la cité Saint-Michel à la fin du XIXe siècle et jusqu’en 1967. Avec la mise à grand gabarit, le canal a été déplacé à l’arrière des habitations, et la place Leveaux a comblé l’ancien cours. Elle est le départ d’un axe boisé et verdoyant, établi sur le lit remblayé de l’Aa. La place du Rivage permet d’accoster dans le centre-ville en bateau.

5 La Colme et l’ancienne passerelle des eaux de Houlle

Du pont tournant au pont levis
La passerelle dite des «Eaux de Houlle» a été édifiée en 1905 pour faire passer la canalisation d’eau potable aujourd’hui souterraine. A côté, le pont Coquelle fut construit en 1885, remplacé en 1944 par un pont levis, puis supprimé en 1967 avec la déviation de la Colme à grand gabarit. Remarquez en face de l’ancien pont la petite maison de l’éclusier. Nous sommes ici à Holque.

6 L’ancienne écluse

Vestige d’une longue histoire fluviale
Le lit remblayé de la Colme est un vaste espace de promenade établi sur le lit du canal. C’est toujours aujourd’hui la délimitation entre les communes de Watten et de Holque. Ne pas hésitez à découvrir cet endroit, à passer dans le bassin de l’écluse qui a été préservé. Le cheminement se poursuit en direction du viaduc du TGV jusqu’aux abords de Millam. Il permet aussi d’aller découvrir la nouvelle écluse construire sur le canal à grand gabarit.

7 En passant par la Colme, l’Aa et ses tracés

De petite rivière à grand gabarit
Jusqu’à la fin du XIXe siècle, la Colme naissait à l’emplacement de la Poste,
puis elle fut déplacée deux fois avec le gabarit Freycinet puis le grand gabarit. Toute l’urbanisation du centre-ville de Watten est donc en rapport avec le passage du canal en son centre, ce qui explique la largeur des voies et des trottoirs sur le lit de l’ancien canal.

L’Aa, trois parcours en un siècle
Le tracé de l’Aa a changé fin XIXe siècle et en 1967 à cause des mises à gabarit, pour accueillir des péniches toujours plus grandes: chaque fois le lit du fleuve a été comblé (rue de Dunkerque, place Leveaux).

8 La rue Saint-Antoine

Entrée de la ville et gendarmerie
Cette rue, aujourd’hui axe unique d’entrée dans la ville en venant de la Montagne, relie la «ville haute» à la «ville basse». Sa faible largeur sur une moitié s’explique par le fait qu’elle n’était pas totalement ouverte à la circulation. Elle aboutissait autrefois dans le canal de l’Aa et s’appelait «rue de l’Abreuvoir».

9 L’église Saint-Gilles

Un beffroi de village fondée en 1236
La paroisse établie au sommet du mont, au monastère fondé en 1072, fut transférée dans le bourg en 1236. Le culte de Saint-Gilles déjà présent à l’abbaye continua à y être très suivi. Une neuvaine a toujours lieu les jours encadrant le premier septembre, fête du saint protecteur et guérisseur.


Le sentier historique «Sur les traces du passé» vous fait découvrir le patrimoine de Watten, petit ou grand, industriel et fluvial, et l’histoire de la ville. A travers d’anciennes cartes postales, plongez dans le riche passé de la commune.