Une nuit de la chauve-souris qui a ravi les visiteurs nocturnes!

La Nuit de la chauve-souris avait lieu ce vendredi 30 août à Watten, en partenariat avec la CMNF (Coordination mammalogique du Nord de la France) la LPO 62, le PNR Caps et Marais d’Opale, VNF et la commune. Près de 50 personnes étaient présentes pour aller sur les traces du Murin des Marais, la chauve-souris la plus rare de France.

Après quelques explications très intéressantes pour les enfants et leurs parents, avec la création d’un origami en forme de chauve-souris, le groupe est parti au crépuscule sur les traces de ces mammifères volants, dont toutes les espèces sont protégées. L’équipe utilisait un détecteur à ultrason pour trouver les chauves-souris dans l’obscurité.

C’est au bord du canal, place du rivage, que la recherche a été la plus fructueuse. Pas de Murin des Marais, mais grâce à un phare mobile, les participants ont pu assister au ballet nocturne de la chasse sur le canal, pour le plus grand bonheur des enfants.

Pour information, une colonie de 47 individus hiberne dans les caves de la maison de l’évêque, sur le site de l’abbaye. En savoir plus


Ce que dit la loi: pas touche! Toutes les chauves-souris de France (34 espèces) et celles du Nord-Pas de Calais (21 espèces) sont protégées par la loi du 10 juillet 1976. Il est strictement interdit de leur porter atteinte, sous peine d’amendes. Seuls quelques spécialistes par région, nommés par l’Etat, sont habilités à manipuler les chauves-souris. Au sein du groupe « chiroptères » de la CMNF, quelques membres détiennent cette autorisation spéciale.

Partager sur:

Facebook Twitter Pinterest Linkedin
Envoyer par email Lien direct Imprimer Imprimer

Mise à jour le:
2 septembre 2019